dimanche 15 septembre 2019

Nuoo Box (septembre 2019)

La boxmania qui m'a animée pendant cinq ans s'est éteinte, et la dernière fois que j'ai craqué, c'était il y a plus d'un an, pour la Divine Box (box de produits monastiques).

L'achat surprise me titillait en cette fin d'été, et pour tout vous dire, j'avais jeté mon dévolu sur l'Aziza Box, box beauté vegan et cruelty free, que j'ai désirée en vain, puisque j'ai appris fortuitement que sa créatrice cessait son activité. J'attends d'ailleurs toujours mon remboursement...

Bref, j'ai repensé à la Nuoo Box commandée au printemps 2018, dont j'avais découvert avec plaisir le contenu, et ai donc commandé la box de septembre, intitulée "Haute en couleurs".

Pour rappel, l'engagement de Nuoo est de proposer, pour 19,90 euros frais de port inclus, trois cosmétiques naturels et bio, ainsi qu'une surprise green et éthique et un magazine renfermant des conseils beauté au naturel, des rencontres avec les marques, des recettes...


Nuoo Box septembre 2019 "Haute en couleurs" (photo : Delias)


Ma box de rentrée comprend ainsi :

* un shampoing vitaminé Mossa (50 ml, certifié Ecocert), aux vitamines de fraise, pour tous types de cheveux, promettant de faire le plein d'antioxydants protecteurs, en préservant couleur et brillance. Son petit format m'invite à le glisser dans ma valise pour mes vacances tardives... d'ici quelques jours !

* un sérum éclat illumine Denovo (15 ml), à appliquer matin et/ou soir avant le soin hydratant, pour lutter contre le teint terne et brouillé, toujours utile en automne/hiver...

* un soin contour des yeux nectar de jeunesse Karethic (15 ml), spécialement conçu pour lutter contre le vieillissement prématuré du contour de l'oeil. A appliquer matin et soir en tapotant délicatement du bout des doigts, jusqu'à absorption du soin. Typiquement le type de produit dont j'ai le plus besoin, mais que je zappe systématiquement !

* un miroir de poche rose (couleur des valeurs positives, de la douceur et du sucré...) conçu et fabriqué en France, et signé Atelier Mouti.

Mon avis : Si je suis impatiente de découvrir ces nouveaux produits et marques, notamment le shampoing Mossa et le sérum Denovo, je trouve que la Nuoo Box en a un peu perdu, puisqu'elle proposait l'année dernière cinq produits d'une contenance allant jusqu'à 100 ml pour 26 euros frais de port compris. Reste à décider si je laisse à Nuoo une autre chance, en gardant mon abonnement un mois supplémentaire ?!


jeudi 22 août 2019

La méthode Meer pour maigrir... mais pas que!

Aujourd'hui, j'ai pu interviewer Nathalie Meer, la fondatrice de la méthode Meer pour maigrir durablement sans régime... J'étais fort curieuse d'en comprendre les fondements et j'ai pu lui poser toutes mes questions!


Nathalie Meer (photo : site Toute la Franchise.com)


Le Monde de Delias: Bonjour Nathalie, j'ai vu votre parcours professionnel (diplômée de psychologie et de pédagogie du comportement alimentaire, elle a mené durant vingt-cinq ans des recherches et des tests dans une clinique spécialisée en gastrologie). Pouvez-vous m'expliquer comment vous est venue l'idée de votre méthode et si vous l'avez essayée vous-même?

Nathalie Meer: Oui, bien sûr, j'ai en fait été moi-même en surpoids, tout comme ma maman, et les régimes alimentaires ne fonctionnaient pas sur moi, je reprenais chaque fois un peu plus de poids qu'avant, le fameux "effet yo-yo". J'avais alors cette frustration due à la reprise de poids. Et comme j'ai toujours été passionnée par les comportements humains, j'ai cherché à comprendre et en suis venue à la conclusion que lorsqu'on va bien, on n'a plus cette attirance pour la nourriture. C'est donc en voulant d'abord aider les gens en souffrance, notamment à cause de leur surpoids, que j'en suis venue à cette méthode reposant sur les comportements neuro-inconscients. Il faut dire aussi que je suis issue d'une famille d'inventeurs: mon grand-père a imaginé le verre Securit et découvert le carburant à base de betteraves, et mon père les plats cuisinés sous vide!


LMDD: La clé de votre méthode réside dans la compréhension du stress inconscient. Comment font les coachs que vous formez (25 dans toute la France) pour le débusquer et permettre aux participants au programme de le combattre?

NM: C'est une très vaste question! Il faut tout d'abord comprendre le fonctionnement du corps humain et ses comportements. Nous sommes tous conditionnés, reproduisons des schémas... L'épigénétique, sur laquelle repose ma méthode, existe depuis longtemps. Je me suis intéressée à la façon dont on peut éviter les traumatismes vécus par nos générations précédentes. Les coachs que je forme partent du constat de dysfonctionnements qu'on leur décrit pour aider les personnes à changer, à se sentir bien dans leur vie et à s'éloigner de comportements déviants vis-à-vis de la nourriture. Ils aident les participants à faire la différence entre le besoin de manger (la "vraie faim") et le fait de se nourrir pour se protéger ou se réconforter (la "fausse faim"), ce que j'appelle "faire du volume autour de soi". Contrairement aux animaux, les êtres humains ont un cerveau d'anticipation, et s'imaginent leurs peurs éventuelles. Ils sont en surpoids lorsqu'ils mènent leur vie comme un combat. Il faut donc comprendre ce qui déclenche leurs crises pour les désamorcer. Les personnes nous parlent de leurs comportements, que les coachs décryptent. Pour moi, il faut déjà réapprendre à être plus instinctif et à ne plus étouffer son ressenti. Cela passe par une libération des enfermements comportementaux, soit une déprogrammation de tout ce que nous avons intégré concernant l'alimentation, souvent à tort (manger à heures fixes, prendre quatre repas par jour, ne plus du tout ingurgiter de sucre...). S'écouter, lâcher le contrôle sont les maîtres-mots. Ensuite, on pourra appréhender qui on est vraiment, ce qui est important pour nous, et reprendre confiance en soi. Il faut arriver à comprendre que la nourriture ne protège pas, et reprendre sa vie en main.


LMDD: Combien de personnes ont suivi votre programme? Avez-vous pu mener des études et tenir des statistiques sur les résultats de votre méthode que vous annoncez comme "durables", et ce, sans recours à d'autres techniques, comme des régimes ou du sport?

NM:  Des centaines de personnes prennent part au programme chaque année, depuis dix ans. Pour 90% d'entre elles, la méthode a effectivement été efficace et durable (nous suivons les participants sur plusieurs années après le coaching). D'autres peuvent rechuter et revenir vers nous, mais elles sont conscientes et peuvent ainsi modifier plus facilement leurs réactions de protection et se reprendre en main. Nos repères sont nos parents, que nous cherchons parfois à imiter, mais auxquels, souvent, nous nous opposons, car nous ne souhaitons pas reproduire certains schémas.


LMDD: Y a-t-il une situation marquante à laquelle vous avez été confrontée lors d'un coaching?

NM: Je me souviens de Colette, une femme très en surpoids, qui a participé au programme et qui m'a parlé de ses relations difficiles avec sa mère, laquelle lui aurait toujours préféré sa soeur aînée. Elle l'a pris à nouveau de plein fouet lorsque cette soeur a accouché de son premier enfant et que la maman était très heureuse et présente. Puis, lorsque Colette a eu elle aussi un enfant, la maman ne s'est pas déplacée. Se sentant invisible et mal aimée, Colette a alors coupé les ponts avec sa mère. J'ai expliqué à Colette que ce n'était pas elle le problème, mais sa place dans la fratrie. Souvent, dans les familles, à l'époque de nos mères ou de nos grands-mères, le deuxième enfant mourait, et on ne s'y attachait pas, par peur de la mort. D'ailleurs, la maman de Colette s'est peu intéressée au deuxième enfant de sa soeur... Lorsque Colette l'a compris, elle a appris à ne plus se rejeter elle-même et a perdu 14 kilos. Mais cette relation mère-fille difficile était devenue une obsession pour elle, à tel point qu'elle avait à coeur de traiter ses propres enfants de façon équitable en toutes circonstances, ce qu'ils lui ont à leur tour reproché!


LMDD: Votre méthode me fait penser à celle de Marie Kondo, papesse japonaise du rangement, qui trie, vide puis ordonne son intérieur pour retrouver la paix, l'ordre et la joie dans sa maison, mais aussi dans son esprit et dans tous les domaines de sa vie.

NM: Vous avez raison, nous aidons les gens à lutter contre les obsessions liées à la nourriture, qu'il s'agisse de compulsions alimentaires (issues d'une nécessité de rattraper un manque de certains aliments à un moment T, n'oublions pas que nous avons besoin de tous les types d'aliments sans exception) ou de boulimie (qui comble un vide psychologique). Pour y arriver, il faut apprendre à ne plus confondre besoins physiologiques et besoins psychologiques, et comprendre ses émotions pour agir sur les comportements compulsifs et/ou sur la prise de poids. Vous pourrez alors régler vos stress, qu'ils soient issus des tourments du quotidien (un problème au travail, une dispute de couple...), fassent suite à des événements importants (mariage, divorce, naissance, décès...) ou aient été inconsciemment transmis par votre patrimoine génétique. Un travail en profondeur permet de sortir du cercle vicieux stress - réconfort - nourriture et d'éradiquer de façon durable la prise de poids, mais surtout, globalement, de se sentir bien mieux!


Vous pourrez retrouver plus d'infos sur la méthode Meer sur leur site Internet.
Les coachings durent de cinq à dix mois, comprenant une séance de diagnostic, lors de laquelle sont déterminés le nombre de séances nécessaires et le prix du programme personnalisé, ainsi qu'un suivi mensuel par un coach formé à la méthode et des points réguliers à la demande.

mercredi 7 août 2019

Déodorant-crème sans BDS

Basique des produits d'hygiène tout au long de l'année, on m'apprécie d'autant plus l'été. Je suis... le déodorant!

Lors de ma formation en cosmétique naturelle, j'avais déjà réalisé un déodorant fraîcheur (fleurs, épices, agrumes), sous forme liquide et biphasique, conditionné en spray. J'ai aussi expérimenté une poudre déodorante parfumée, à appliquer sous les aisselles, sous les pieds ou à saupoudrer directement dans les chaussures.

Cette fois, place à un déo-crème en pot, à appliquer au doigt ou à l'aide d'une spatule. Je l'ai préféré sans bicarbonate de soude (BDS), ma peau sensible réagissant à ce produit au bout d'un moment (rougeurs, taches brunes, réaction assez courante, qui n'est ni agréable ni esthétique).
 

Déodorant sans BDS (photo : Delias)


Les ingrédients :

* huile de coco (44,4%): nourrissante et apaisante
* beurre de mangue (15%): émollient, adoucissant, assouplissant et apaisant
* cire de carnauba (15%): augmente la résistance à la chaleur du baume (lui évitant de fondre en été), aux propriétés épaississante, texturante, durcissante et filmogène
* acide stéarique (10%): agent de texture et de consistance, épaississant et émollient
* arrow root (10%): agent matifiant pour un toucher moins gras
* poudre d'alun (5%): astringente, régulatrice et purifiante
* HE menthe verte (0,6%): stimulante et rafraîchissante


L'HE de menthe verte est optionnelle (mais elle est appréciée pour son odeur et ses propriétés dans ce type de recette, et elle convient aux hommes comme aux femmes). 
Se reporter aux fiches techniques des HE avant de les utiliser. 
Elle peut être remplacée par celle de sauge, ravensare, pin, lavande, fragonia, palmarosa, tea tree, vétiver, litsée citronnée... qui ont, elles aussi, des propriétés adaptées à ce type de recettes.
Quoi qu'il en soit, si on utilise des HE, il convient de respecter une fenêtre thérapeutique (utilisation 5 jours par semaine ou pause d'une semaine par mois).

Mode opératoire:

J'ai fait fondre au bain-marie dans un bol en inox huile, beurre, cire et acide stéarique, en mélangeant au fouet.

Puis j'ai ajouté hors du feu, en continuant à mélanger, arrow root et poudre d'alun. Et enfin, une fois le baume légèrement refroidi, l'HE. 

J'ai coulé mon déo-baume en pots (un pour chacun) avant qu'il ne refroidisse complètement et ne fige (il faut être un peu rapide et, au pire, on remet à chauffer rapidement pour le couler plus facilement).


Je suis complètement satisfaite de ce déo-crème. La texture n'est ni trop dure, ni trop molle, et l'application facile. L'odeur est fraîche mais subtile. L'efficacité est au rendez-vous. Je valide totalement, et cette recette va m'épargner l'achat de mon déo solide en magasin bio, qui coûte finalement assez cher. Parfait!


dimanche 28 juillet 2019

Crème pieds secs

L'été, alors qu'on marche souvent pieds nus et que l'on porte tongs et sandales ouvertes, les pieds souffrent, ont tendance à devenir secs, calleux et... moches. A la maison, nous avons commencé à prendre soin de nos petons avec notre reste de chantilly karité-coco très efficace, mais le pot est fini! Place donc à une revisite de la crème pieds très secs AZ, dont j'ai entendu beaucoup de bien.

Pour cette recette, j'ai préféré les HE aux fragrances, car mon beurre de karité du Sénégal sent assez fort et les fragrances n'en couvrent pas l'odeur. J'ai bien sûr choisi mes HE en fonction de leurs propriétés utiles pour un soin pieds.
 

Crème pieds secs (photo : Delias)


Les ingrédients :

* beurre de karité (15%): riche et nourrissant, il protège, adoucit et restructure les peaux abîmées
* cire de riz (5%): au pouvoir filmogène et texturant et au toucher doux, elle épaissit et stabilise les crèmes, en leur apportant onctuosité et pouvoir protecteur
* olive douceur (8%): cire émulsifiante très douce pour une crème onctueuse aux propriétés adoucissantes et protectrices
* eau (59,4%)
* urée (10%): exfoliante, purifiante et désaltérante, elle est très hydratante, aide à éliminer les squames et les cellules mortes
* HE citron (1%): indiquée pour les ampoules, les pieds gonflés, les cors, c'est aussi un désinfectant cutané
* HE menthe verte (1%): rafraichissante, elle est idéale pour les jambes lourdes, les crampes musculaires...
* cosgard (0,6%): pour conserver notre crème au moins 3 mois

J'ai préparé ce soin à la Naturalis (on peut tout aussi bien faire sans, selon la méthode classique de l'émulsion), en faisant préalablement fondre à chaud l'urée dans l'eau. Puis j'ai lancé un programme à chaud en one-pot (beurre, cire, émulsifiant, mélange eau+urée), avec l'outil émulsionneur (j'en ai lancé un second en suivant).

Après refroidissement de la préparation, j'ai ajouté les HE et le conservateur et ai mélangé au fouet, avant de mettre en pots (chacun le sien). La texture reste légèrement granuleuse, due au karité, mais fond très bien à l'application sur la peau, ce n'est en rien gênant.

En méthode d'attaque, j'applique cette crème tous les soirs sur mes pieds secs. J'espère ainsi retrouver des petons tout doux grâce à cette recette hydratante, nutritive, régénérante, protectrice et réparatrice. Ce serait vraiment le pied...


samedi 29 juin 2019

Highlighter 100% naturel

Salut les poulettes! J'adore ce terme, en ce moment, j'appelle toutes mes amies comme ça :-D  Et sur le blog, c'est un peu comme un groupe de copines, non?! 

Ma recette du week-end est 100% make-up naturel. L'idée de la réaliser m'a été soufflée par ma nièce Anaïs, qui suit elle aussi les tendances green, et j'avoue que j'avais aussi craqué récemment pour un équivalent conventionnel, alors que je remplace progressivement tout mon makeup par du clean, fait maison ou pas. Place donc à une recette d'highlighter, parfaite pour illuminer notre peau hâlée lors des soirées d'été.


Highlighter 100% naturel


Il ne m'a fallu que quelques minutes et ingrédients pour la réaliser (en petite quantité, pour un premier essai, adaptée au godet que j'ai récupéré, et dont j'ai préalablement mesuré la contenance en cuillères à café, avec de l'eau):

- HV jojoba bio (ou autre HV à votre disposition) (1,5 cac): régulatrice et assouplissante, au toucher pénétrant qui ne laisse pas de film gras
- cire de carnauba bio (ou autre cire végétale à votre disposition) (1/2 cac): au fort pouvoir filmogène, souvent utilisée pour le maquillage
- microsphères de silice (1/2 cac): pour un toucher mat et velouté
- mica beige nude* (1 cuillère de 2 ml): pour une teinte satinée et naturelle
- mica blanc brillant* (1/2 cuillère de 2ml): pour un scintillant illuminateur
- mica or étincelant*  (1/2 cuillère de 2 ml): pour rehausser les autres pigments et apporter encore plus de brillant, de lumière et d'étincelant

* Les micas sont à choisir et à doser selon le rendu souhaité.


La mise en oeuvre, elle, est simplissime! 
  1. Il suffit de faire fondre en les chauffant au bain-marie la cire et l'huile.
  2. D'un autre côté, on mélange bien la microsphère de silice et les micas. 
  3. Puis, hors du feu, on remue l'ensemble uniformément, alors que les corps gras sont encore chauds. 
  4. On coule enfin le tout dans un contenant adapté (pour moi, un godet de récup') et préalablement désinfecté, comme tout le matériel utilisé (on peut réchauffer rapidement au bain-marie si la préparation fige).
  5. On laisse refroidir et durcir quelques minutes/heures, à température ambiante ou au réfrigérateur, avant utilisation.

Résultat: nous voilà avec un enlumineur parfait, customisable à souhait, à glisser dans le sac à main, facile à appliquer avec le doigt, par tapotements, pour illuminer les zones du visage de notre choix (milieu du front, arête du nez, pommette, arcade sourcilière). Effet glowy, lumineux et pigmenté de fou garanti!


Swatch de mon highlighter maison (photos: Delias)


Ce produit se conserve environ six mois, à l'abri de la lumière et de la chaleur.
S'il est trop dur ou difficile à appliquer, vous pouvez le faire refondre à nouveau au bain-marie et ajouter un peu d'huile.


lundi 10 juin 2019

Crème jeunesse qui donne la banane

Heureuse d'avoir reçu mes nouveaux ingrédients cosmétiques de la boutique Les Essentielles de Cristine, à l'excellente réputation, je n'ai pas perdu de temps pour imaginer cette recette de crème jeunesse qui donne la banane en y incorporant certains d'entre eux*.


Crème jeunesse qui donne la banane (photo : Delias)


Les ingrédients: 

* beurre essentiel de rose bio* (10%), composé de beurre de karité, huile de coco, vitamine E et enrichi d'actifs lipophile et hydrophile de rose: contribue à la régénération cellulaire, aux propriétés hydratante, protectrice, revitalisante et antioxydante (karité), pénétrante, nourrissante et antibactérienne (coco), apaisante et hydratante, lutte contre les effets du vieillissement (rose)
* HV argan (10%): tonifiante, assoupplissante, lutte contre les signes du vieillissement cutané, nourrissante et réparatrice
* coeur de crème (8%): émulsifiant d'origine végétale pour une émulsion douce
* HA poire bio* (20%): prévient du vieillissement, tonifiant, hydratant, équilibrant 
* eau (44,4%)
* poudre de carotte bio* (3%): ralentit le vieillissement cutané, renforce la peau au soleil, la prépare au bronzage, booste la régénération cellulaire, donne bonne mine
* poudre de banane bio* (3%): aux propriétés hydratante et adoucissante pour les peaux sèche, mature, irritée
* fragrance vanille (1%): pour une touche sucrée et gourmande qui se marie bien avec les fruits
* cosgard (0,6%): pour conserver notre crème au moins 3 mois


J'ai préparé ce soin à la Naturalis (on peut tout aussi bien faire sans, selon la méthode classique de l'émulsion), en lançant un programme à chaud en one-pot (beurre, HV, émulsifiant, HA, eau), avec l'outil émulsionneur (j'en ai fait  deux autres en suivant, pour intégrer les poudres de fruits).

Après refroidissement de la préparation, j'ai ajouté la fragrance et le conservateur et ai mélangé au fouet, avant de mettre en flacon à l'aide d'un entonnoir.

J'attends beaucoup de cette émulsion à la texture onctueuse et à la bonne odeur fruitée (la banane prend le dessus), en termes d'hydratation, d'effets antivieillissement et bonne mine, pour prendre le relais de ma dernière crème fluide carotte fleur d'oranger... 

En premier lieu, je constate qu'elle laisse la peau toute douce, parfumée, souple et bien hydratée. Je pourrai donner un avis tranché après une utilisation plus prolongée. A suivre!


lundi 20 mai 2019

Eau de toilette Zeste de rosée

Inspirée par l'été qui approche et par la recette de spray Touche de fraîcheur d'AZ qui me faisait de l'oeil, j'ai formulé une eau de toilette aux senteurs fraîches et fleuries que j'affectionne. J'ai décidé de l'appeller Zeste de rosée.


Eau de toilette Zeste de rosée (photo : Delias)
 

Les ingrédients nécessaires:

base parfum ou alcool à 90° non dénaturé (20 ml)
HE pamplemousse sans furocoumarines (30 gouttes) - note de tête hespéridée
HE bois de rose (15 gouttes) - note de fond/coeur boisée
HE néroli / fleur d'oranger (13 gouttes) - note de coeur/tête florale
HE ylang-ylang complète (10 gouttes) - note de coeur florale
HE rose de Damas (2 gouttes) - note de tête florale


Il suffit de verser une à une les huiles essentielles dans la base parfum/alcool, en mélangeant à chaque fois, pour bien répartir les arômes, et de transvaser la préparation dans un joli flacon.

Afin de trouver son équilibre et se bonifier, l'eau de toilette reposera quatre semaines minimum, à l'abri de la lumière et de la chaleur; on l'agitera doucement de temps en temps.
 
Attention, comme pour tous parfums, il est préférable de ne pas s'exposer au soleil dans les heures suivant l'application (mieux vaut de toute façon vaporiser sur les vêtements que sur la peau).
Bien lire aussi les fiches de chaque HE et les contre-indications et, de préférence, ne pas utiliser quotidiennement.

Cette formule d'eau de toilette contient des fruits (pamplemousse), des fleurs (oranger, ylang-ylang et rose) et des feuilles (bois de rose), et offre donc un bouquet olfactif relativement complet.

La saison printemps-été me semble indiquée pour cette eau fraîche, hespéridée, boisée et florale. Côté bienfaits, les HE choisies apporteront gaîté, ouverture (pamplemousse), bonne humeur (ylang-ylang), calme, positivité (bois de rose), tonicité (néroli) et harmonie (rose). What else?! 

Mes autres recettes de parfums:
Concrète fleurs et agrumes
Eau de parfum Verlaine
Mon parfum Mandarose


dimanche 21 avril 2019

Crème après-rasage apaisante et réparatrice à la lavande

Les hommes de la maison (deux!) retournent toute la salle de bains depuis le matin. "Y a plus d'après-rasage?!" s'étonnent-ils en choeur. Un tonique ou un oléogel pour ces messieurs? Que nenni, ils veulent de l'onctuosité! C'est parti mes chéris pour une crème après-rasage apaisante et réparatrice à la lavande. Ah! l'amour...


Crème après-rasage apaisante et réparatrice à la lavande (photo : Delias - modèle : Ati)


Les ingrédients: 

* HV de jojoba bio (15%): protège de la déshydratation, nourrissante, rééquilibrante, calmante, réparatrice, protectrice, assouplissante, adoucissante, régénérante et raffermissante
* coeur de crème (9%): émulsifiant d'origine végétale pour une émulsion douce
* HA de Bay St-Thomas bio coupé à l'eau (73,7%): purifiant et tonique cutané, au parfum épicé
* allantoïne (1%): actif adoucissant, apaisant et réparateur
* HE de lavande vraie bio (0,5%): réparatrice et apaisante
* cosgard (0,8%): pour conserver notre crème au moins 3 mois


J'ai préparé ce soin à la Naturalis (on peut tout aussi bien faire sans, selon la méthode classique de l'émulsion), en lançant un programme à chaud en one-pot (HV, émulsifiant, HA), avec l'outil émulsionneur (j'en fais souvent un 2e en suivant, voire un 3e tour à froid).

Après refroidissement de la préparation, j'ai ajouté allantoïne, HE et conservateur et ai mélangé au fouet, avant de mettre en flacon à l'aide d'un entonnoir.

Cette crème appliquée sur le visage après le coupe-coupe apaise le feu du rasoir. Peau toute douce, hydratée, apaisée, réparée et qui sent bon les champs de lavande (avé l'accent!) est bien au rendez-vous  ;-) "Elle est bien, elle est fraîche, ta crème!" dixit le plus jeune.


jeudi 18 avril 2019

Crème fluide carotte fleur d'oranger

"Viens à la maison, y a le printemps qui chante...", entonnait Claude François. J'en ai pris de la graine ces jours derniers, car si la belle saison a bien commencé, il fait encore frisquet et le soleil ne point... point! Vous me suivez? En l'attendant, j'ai imaginé une recette de crème fluide carotte fleur d'oranger, pour lutter contre la peau terne.

Crème fluide carotte fleur d'oranger (photo : Delias)



Les ingrédients: 

* MH de carotte bio dans huile de tournesol (20%): apporte bonne mine et lumière à la peau; riche en antioxydants, il prévient des signes du vieillissement; assouplissant
* coeur de crème (8%): émulsifiant d'origine végétale pour une émulsion douce
* HA de fleur d'oranger bio (70,1%): regénérant, donne éclat et lumière au teint, apaisant et rafraîchissant, au parfum subtil
* extrait CO2 carotte et jojoba bio (0,6%): donne un joli teint hâlé; riche en antioxydants, il prévient la peau des signes du vieillissement; lutte contre les agressions cutanées comme les petits coups de soleil et rougeurs
* HE de fleur d'oranger/néroli (0,5%): calmante, apaisante, régénérante, tonique et parfumante
* cosgard (0,8%): pour conserver notre crème au moins 3 mois

J'ai préparé ce soin à la Naturalis (on peut tout aussi bien faire sans, selon la méthode classique de l'émulsion), en lançant un programme à chaud en one-pot (MH, émulsifiant, HA), avec l'outil émulsionneur (j'en fais souvent un 2e en suivant, voire un 3e tour à froid).

Après refroidissement de la préparation, j'ai ajouté extrait CO2, HE et conservateur et ai mélangé au fouet, avant de mettre en flacon à l'aide d'un entonnoir.

J'utilise cette émulsion d'avril couleur soleil, riche en caroténoïdes et dégageant un parfum floral exotique, comme crème de jour, en attendant de pouvoir me découvrir d'un fil... Effet bonne mine et teint lumineux attendus!


vendredi 5 avril 2019

Après-shampoing au gel de lin

En panne d'après-shampoing? Impossible à imaginer pour moi. J'ai eu envie, cette fois, d'intégrer dans ma formule un ingrédient maison que j'avais bien apprécié dans une recette de dupe de crème visage L*sh. Place à l'après-shampoing démêlant au gel de lin!


Après-shampoing au gel de lin (photo : Delias)



Les ingrédients :

* eau (50,4%)
* gel de lin maison (12%): adoucissant et hydratant (vous retrouverez le procédé - un peu galère - que j'avais déjà suivi dans ma recette de dupe de crème L*sh) 
* HV coco (22%): embellisseur capillaire, elle apporte brillance et vigueur aux cheveux
* BTMS (7%) : conditionneur capillaire végétal lissant et démêlant
* gel d'aloe vera (7%): hydratant
* fragrance rose (1%): pour une touche féminine
* cosgard (0,6%): conservera notre AS au moins 3 mois


J'ai préparé ce soin à la Naturalis (on peut tout aussi bien faire sans, selon la méthode classique de l'émulsion), en lançant un programme à chaud en one-pot (eau, gel de lin, HV et BTMS), avec l'outil émulsionneur (j'en fais souvent un 2e en suivant, voire un 3e tour à froid).

Après refroidissement de la préparation, j'ai ajouté le gel d'aloe vera, la fragrance et le conservateur et ai mélangé au fouet, avant de mettre en pot.

Cet AS est à appliquer après le shampoing, sur cheveux essorés. Laisser poser quelques minutes avant de rincer (s'il est trop lourd pour vos cheveux, vous pouvez aussi le laisser poser avant votre shampoing).

Qu'en penser? Cet AS fait son job de démêlant, comme toujours, mais en plus, il laisse les cheveux tout doux et bien hydratés avec son combo gel de lin-aloe vera. Sa fragrance attitrée, ma préférée, la rose, a fini de me séduire. Envie de l'essayer?




vendredi 22 mars 2019

Atelier La Malle aux parfums Dans le noir ?

Il y a quelques mois, j'ai tenté avec mes amies la dégustation d'un cocktail surprise dans l'obscurité absolue, guidée et servie par une personne non voyante, dans le restaurant bar lounge Dans le noir ? du quartier Beaubourg, à Paris.

Cette expérience unique m'a donné l'envie de tenter une autre aventure dans l'espace sensoriel du groupe, dans la même rue Quincampoix: un atelier d'une heure et demi, dont cinquante minutes dans le noir, intitulé La Malle aux parfums, pour retrouver les effluves de l'enfance.




C'est Tiffany, jeune femme blonde mal voyante pleine de pep et d'enthousiasme, ayant suivi des études en parfumerie, qui nous accueille, deux autres participantes et moi. Nous faisons connaissance (à la lumière de la boutique), et racontons chacune un souvenir olfactif de notre enfance. Tiffany évoque ses parties de cache-cache dans les placards emplis de naphtaline de sa grand-mère, chez laquelle elle passait, petite, ses vacances en Pologne. Pour ma part, je garde en mémoire quelques souvenirs gourmands, mais c'est l'odeur d'amande du pot de colle au couvercle orange et au trou central de la marque Cléopâtre que nous utilisions à l'école qui me revient en premier.

Tiffany nous explique ensuite le déroulé de la séance dans le noir, et nous présente la boîte en bois de plusieurs cases qui sera disposée devant nous, avec cinq bocaux en verre contenant des produits à sentir, trois cloches à l'intérieur couvert de céramique imbibée de parfum, un verre d'eau pour nous désaltérer et des cases vides pour déposer les touches parfumées que Tiffany nous tendra durant l'atelier.




Nous alternons ainsi, pendant près d'une heure, et sans nous rendre compte du temps qui passe, les découvertes de senteurs naturelles ou reconstituées en suivant le fil de notre enfance, en essayant de les retrouver et de les associer à nos souvenirs, à nos émotions.


 
Reconnaître la vanille, le chocolat en poudre, la lavande, le bois de cèdre ou les épices contenues dans un sachet de thé demande un peu de concentration et d'introspection!

A partir de ces ingrédients, nous passons aussi à la loupe trois parfums du commerce emblématiques avec leurs notes prévalentes.

Et nous terminons la session avec une charade olfactive en trois senteurs synthétiques, pour retrouver un personnage de notre enfance. Fastoche!  ;-)






Une fois la boutique et la lumière regagnées, nous sommes invitées par Tiffany à échanger à nouveau sur notre vécu lors de cet atelier, sur le monde des non voyants ou, si nous le souhaitons, sur les autres expériences proposées par Dans le noir ? Le restaurant, le spa, les ateliers vins ou dégustation de produits d'épicerie fine. Ce dernier pourrait bien constituer mon prochain test!


Infos pratiques pour cet atelier d'1 h 30:
La Malle aux parfums, dans l'espace sensoriel Dans le Noir ?
40, rue Quincampois, Paris 4
(48 euros)


samedi 16 mars 2019

Séville, perle de l'Andalousie

Contrairement à la fourmi de La Fontaine, je suis prêteuse, et surtout partageuse de mes expériences. A défaut de m'offrir quelques vacances cet hiver, j'ai eu la chance de m'évader un week-end en Andalousie, ce mois-ci. Je suis tombée amoureuse de la douceur de vivre de Séville, de ses températures si douces, de ses façades colorées, de ses accents arabisants, de ses constructions un peu folles, de ses orangers, de ses céramiques... Bref, c'était super et forcément trop court ! Jugez-en par vous-mêmes :




le long du Guadalquivir, Séville

calèches devant la cathédrale, Séville

vue de la Giralda, Séville

orangers dans le patio de la cathédrale, devant la Giralda, Séville

dans les jardins de l'Alcazar, Séville

Alcazar, Séville

oranger à l'Alcazar, Séville

céramique dans les rues de Séville

vue sur Séville du Metropol Parasol

dans les rues de Séville

monasterio de la Cartuja, Séville (photos : Delias)



Alors, envie de partir aussi ?!


lundi 11 mars 2019

Hiver serein chez Lanqi-Spa

C'est la troisième fois que je pousse la porte de l'institut de massage Lanqi-Spa, dans le 7e arrondissement de Paris, près des Invalides. Les deux premières fois (lors d'un massage tête et corps aux huiles essentielles "neutres" et d'un autre, du visage, énergisant et liftant avec utilisation du rouleau de jade), j'en suis ressortie requinquée, prête à affronter la trépidante vie parisienne sans tensions ni cernes !

En début d'année, on a besoin de tenir la route jusqu'au printemps, et l'institut propose la formule Hiver serein, qui consiste en un massage énergisant associé à une détox des reins (76 euros pour une heure). Cet organe - dont la première fonction est de contenir notre énergie vitale - est en effet associé à la saison la plus froide... qui - ouf - s'achève bientôt.

Alors oui, je peux vous décrire ce soin prodigué par les mains expertes d'une masseuse diplômée de médecine traditionnelle chinoise et pratiquant le Tui Na depuis longtemps, ça se sent ! 

La redynamisation commence par le dos, pendant les trente premières minutes de massage, durant lesquelles, de la tête aux pieds, toutes les parties du corps font l'objet d'appuis, de tapotements et de frottements toniques avec les doigts... et à la demande (on est préalablement invité à mentionner les zones qu'on souhaite cibler, ses points critiques actuels, ainsi que l'intensité des pressions qui nous convient). 


massage traditionnel chinois au Lanqi-Spa


Ensuite, on passe côté face et on s'attaque aux reins. Je craignais un peu cette étape de "tripotage" du rein, mais il s'agit en fait de stimulation des méridiens associés (3 points sur les lombaires, 1 sur l'épaule, 1 sur le nombril, 1 sur l'oreille et 3 sur le pied). Tout s'est bien passé !

... Mais en vrai, ce qu'il faut, c'est venir ! Car c'est bien beau de rêver devant la carte des soins ou à la lecture d'un post du Monde de Delias, mais la fatigue, c'est bien toi qui la ressens à la fin de l'hiver. Et te décrire combien je me sens légère et sans tension au terme de cette heure de massage, ça te fait une belle jambe, hein !

Et puis, après le soin, il y a LA rencontre ! Si tu as la chance de croiser Mme Lanqi, femme d'affaires haute en couleur habillée d'un vêtement traditionnel mongole, ose lui demander quelques conseils pour prolonger les bienfaits du massage. Incroyablement vive, gentille, souriante et pipelette, elle te donnera le smile, c'est sûr ! 


Mme Lanqi


Mme Lanqi te racontera sûrement comment elle a appris le massage traditionnel de son grand-père, en Mongolie, où elle fait encore pousser dans ses propres champs des plantes "magiques" dont ses masseuses se servent dans ses trois instituts franciliens. 

Et elle te prodiguera sans doute aussi des tas de bons conseils à appliquer tout au long de l'année pour rester en bonne santé, à la façon d'une naturopathe : tous les soirs, tremper tes pieds dans une bassine d'eau chaude - mais pas trop ! - avec du sel et du gingembre, pour faire remonter le sang ; bouger tes articulations tous les jours, même dans le métro (elle mime quelques exercices) ; pratiquer l'automassage et la bonne humeur (à la regarder, c'est facile !) ; boire beaucoup et avant d'avoir soif (sinon, c'est trop tard...) ; pratiquer des exercices de respiration pour te détendre... et si possible, te faire masser à chaque changement de saison pour t'assurer un bon équilibre du corps, du mental et des émotions. 

Au Lanqi-Spa, après le soin, on te propose une tisane au concombre mongole, pour te poser avant de quitter le cocon.

En cet après-midi de février, le soleil pointait pour se faire le miroir de mon humeur. Je me suis installée en terrasse d'un café pour prendre un verre avec l'amie qui m'accompagnait. Je me sentais légère, détendue et libérée de toute tension, même si quelques points douloureux sont apparus les jours suivants du fait des pressions appuyées exercées notamment sur mes épaules fragiles. Une fois disparues, elles ont fait place à un regain d'énergie. 

L'objectif a donc été atteint et me voilà officiellement prête pour le printemps !!!


samedi 9 février 2019

Onctueux de douche pêche-vanille

Pour la douche, je préfère le gel liquide (bio) au savon solide (SAF). J'avais déjà testé un entre-deux, une chantilly de douche, qui m'avait bien plu ; je ne saurais pas dire pourquoi je n'ai pas renouvelé l'expérience. Toujours est-il que je suis tombée récemment sur une recette équivalente qui m'a fait de l'oeil. Je m'en suis inspirée pour réaliser un onctueux de douche pêche-vanille.

Les ingrédients :

* pâte à mousse (14%): tensioactif à la mousse dense et onctueuse
* SCI (16%): tensioactif dérivé de l'huile de coco apportant une mousse riche et crémeuse
* glycérine (24%): agent hydratant au toucher doux
* eau (23,4%)
* arrow root (20%): agent matifiant pour atténuer le toucher gras
* fragrance pêche (1%): pêchue et fruitée
* fragrance vanille (1%): douce et exotique
* colorant ocre rose d'Italie (selon la couleur souhaitée): pour colorer notre produit parfumé à la pêche
* cosgard (0,6%): pour conserver notre onctueux de douche jusqu'à 3 mois


onctueux de douche pêche-vanille (photo : Delias)

J'ai préparé cet onctueux de douche à la Naturalis (on peut tout aussi bien faire sans, selon la méthode classique de l'émulsion), en lançant un programme à chaud en one-pot (pâte à mousse, SCI, glycérine, eau, arrow root), avec l'outil émulsionneur (j'en fais souvent un 2e en suivant, voire un 3e tour à froid).

Après refroidissement de la préparation, j'ai séparé la pâte obtenue en deux parties égales et ai ajouté, dans l'une, la fragrance vanille, et dans l'autre, la fragrance pêche et le colorant ocre, et ai mélangé au fouet.
J'ai attendu que la pâte durcisse un peu pour la mettre en pot, avec une seringue à décor, pour faire joli (pas obligatoire, hein...).

Sous la douche, cet onctueux qui se présente sous forme de pâte semi-solide s'applique facilement, il ne mousse pas des masses mais s'étale bien et reste crémeux. Il laisse la peau bien hydratée, avec une agréable odeur.