dimanche 23 mars 2014

Atelier AZ Formulation coloration... (1)

Hier, j'ai participé à mon 3ème atelier de formulation AZ de 3h00 (voir mes précédents posts sur la Formulation des crèmes et la Formulation des parfums), dans les nouveaux locaux de la rue de l'Ecole de Médecine.

Pour commencer, nous avons abordé la coloration au henné et avons passé en revue les différentes poudres de plantes tinctoriales (tous les hennés, outre brou de noix, cannelle de Ceylan, rhapontic, indigo et curcuma).

Seuls 3 hennés (Egypte, Rajasthan et Yemen) sont naturels et cuivrés, car contenant un pigment rouge orange appelé lawsone, plus ou moins intense, rendant la coloration cuivrée à acajou.
Les autres hennés sont des mélanges de henné naturel et/ou henné neutre, avec d'autres poudres de plantes colorantes (hibiscus, indigo, café, thé...).

Ensuite, nous avons, chacune, essayé de déterminer la ou les poudre(s) de  plante(s) colorante(s) adaptée(s) à nos cheveux.

Pour ma part, ayant les cheveux châtain foncés - bruns avec quelques cheveux blancs, un mélange 50/50 de henné châtain foncé et de henné noir semblerait approprié, pour une colo brune naturelle et une couvrance de mes misères.

Je suis donc repartie de l'atelier avec un sachet de 250 gr de henné noir (à charge pour moi d'acheter le henné châtain foncé en complément, lequel, manque de bol, est en rupture de stock à la boutique), afin de confectionner mon mélange à la maison, ce henné devant être réalisé "minute".


ma chevelure brune (avant colo au henné)
et le henné noir qui, en complément du châtain foncé,
rendra une coloration brune naturelle
tout en couvrant mes cheveux blancs

Photo (prise par mon fiston) : Delphine Dias

Il se composera donc de :

- eau : QSP 100 %
- henné noir : 11 %
- henné châtain foncé : 11 %
- poudre(s) de plante(s) active(s) (qui soignent mais ne colorent pas) : jusqu'à 5 %
(parmi lesquelles : henné neutre, bardane, ortie, pivoine, bois de Panama, shikakaï, bhringaraj, rhassoul, neem, rose de Damas, orange, kapoor kachli, sidr... selon les propriétés et effets désirés : démêlant, fortifiant, brillance cheveux ternes, séborégulateur, purifiant détoxifiant, apaisant pour cuir chevelu, anti-chute - active de pousse, évite le dégorgement des colorations, volumateur)

On peut aussi ajouter à notre mélange une huile végétale (ricin, germe de blé, argan, jojoba...), le henné desséchant quelque peu les cheveux.

Pour mes cheveux mi-longs, je préparerai une pâte avec 150 gr de poudres tinctoriales et 525 gr d'eau.

Si je souhaitais également obtenir quelques reflets auburn, je pourrais préparer en complément une autre pâte à base de brou de noix, selon le même procédé, que j'appliquerais après le shampoing suivant, pour ne pas y passer la journée non plus !

Anaïs, la formatrice AZ en rodage, nous a donné les indications pour la préparation et l'application de ce henné, sur lesquelles je reviendrai lorsque je posterai ma recette, une fois réalisée à la maison.

La qualité de cette 1ère partie de l'atelier, théorique, dédiée à la coloration végétale, m'a semblé très relative, dans la mesure où elle n'apporte rien de plus par rapport au nouveau dossier thématique AZ en ligne Colorations végétales capillaires, très complet et utile comme toujours, dont quelques extraits nous ont été remis en support papier lors de l'atelier.

La 2nde partie de l'atelier, théorique et aussi pratique, relative à la formulation d'un masque capillaire à ramener à la maison, m'a en revanche bien plu, même si elle a malheureusement été conduite un peu vite, car nous avions pris du retard.

Je vous dis donc à bientôt, pour découvrir le masque capillaire frais menthe lavande que j'ai formulé  ;-)


4 commentaires:

  1. Article très interessant! Ça donne envie de suivre une formation ;-).

    RépondreSupprimer
  2. Merci Anamu Auris, les contenus sont toujours très intéressants. Les formatrices, elles, sont de niveaux inégaux :-)

    RépondreSupprimer
  3. Hahaha... J'ai bien rigolé pour "la formatrice en rodage"... C'est le moins que l'on puisse dire... AZ, n'était pas au top du sérieux sur ce coup là... Dommage...

    RépondreSupprimer
  4. J'ai essayé de trouver une formule diplomate... Oui, vraiment dommage.

    RépondreSupprimer

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous des questions ?