lundi 21 décembre 2015

Savon à froid orange sanguine pour les nuls

Que les choses soient claires, je suis nulle débutante en saponification à froid (SAF), et je ne veux surtout pas donner de conseils ici pour la réalisation de savons avec manipulation de soude, mais je voulais simplement vous raconter mon expérience, lors de l'atelier SAF proposé sur la 10ème édition du Marché des cadeaux bio et écolo par La Savonnerie du Nouveau Monde, laquelle offre à la vente des savons de soins et de beauté par saponification à froid ainsi que des cosmétiques naturels faits mains en France (Normandie).

Pour rappel, le savon est le produit d'une réaction chimique entre une matière grasse (huiles et beurres végétaux de préférence, constitués de triglycérides d'acides gras) et une base forte (soude pour un savon solide).

Les savons réalisés en SAF sont naturellement riches en glycérine, produite lors de la réaction de saponification. Celle-ci apportera douceur et propriétés hydratantes au savon.

Les huiles et beurres végétaux contiennent par ailleurs une fraction insaponifiable (généralement absente dans les savons industriels), c'est-à-dire des composés qui ne réagiront pas avec la soude et qui apporteront des actions intéressantes pour la peau : effet antioxydant, nourrissant, émollient, adoucissant, protecteur...

Voici un lien utile et complet (fiche savoir-faire Aroma-Zone) sur la saponification à froid, si tu souhaites en savoir plus !

Mais revenons à notre atelier. Pour commencer, on s'est équipés : gants, blouse et lunettes, indispensable.

La recette a été préalablement formulée et calculée (notamment pour la quantité de soude à utiliser) par notre formateur ; voici donc les ingrédients utilisés et le procédé de fabrication de mon savon à froid orange sanguine :

savon à froid orange sanguine
Photo : Delias

* HV olive (pour un savon bien dur) : 70 gr
* lessive de soude (diluée dans l'eau et concentrée à 30-35 %, préférée par les débutants en SAF à la soude sous forme solide et pure) : 43 gr (attention, la soude est un produit caustique à manipuler avec grande précaution et  un équipement, elle peut brûler la peau)
* combo HV coco (pour la dureté, les pouvoirs lavant et moussant apportés au savon) 
+ karité (pour la dureté, la tenue et l'onctuosité de la mousse) : 30 gr
* HV pépins de raisins (pour sa douceur et ses propriétés notamment anti-oxydante et émolliente pour la peau) : 10 gr
* HE orange : 10 gouttes
* oxyde rouge : à doser en fonction de la couleur souhaitée

J'ai tout d'abord chauffé à 60° l'HV coco et le beurre de karité, pour les faire fondre, puis ai ajouté, lorsque la préparation huileuse a refroidi à 35°-50°, l'HV olive, et ai bien mélangé.

Ensuite, hors du feu et à température ambiante, j'ai versé doucement la lessive de soude dans la préparation huileuse (éviter les saladiers en verre), en mélangeant bien au fouet ou au mixeur à pied plongeant, et ai laissé refroidir un peu.

Et enfin, à la trace (en fin de préparation, lorsque la pâte épaissit) et en surgraissage (qui est la partie des huiles qui reste non saponifiée dans le savon fini), j'ai ajouté l'HV de pépins de raisins, dans laquelle j'ai préalablement dilué l'HE d'orange et l'oxyde rouge, pour une meilleure répartition dans le savon.

Nous avons utilisé, lors de l'atelier, un moule "de fortune", un simple tupperware rond, que j'ai gardé fermé le temps que le savon durcisse, pendant une journée ou deux.

Après 4 semaines, la cure (séchage) du savon et la saponification sont terminées (le savon ne contient alors plus de soude), et j'ai pu démouler mon savon "surgras" (donc tout doux, nourrissant et adoucissant) pour l'utiliser.

J'aime bien ces expériences de SAF en atelier (c'est ma 2ème), mais je ne pense pas me lancer dans la SAF à la maison, ce qui voudrait dire nouveau matériel, nouvelles matières premières, nouvelles dépenses et nouvelle addiction (et puis, je crois que je ne suis pas très douée...) ! De plus, je n'utilise pas beaucoup de savons solides, et me fournis donc occasionnellement auprès de savonniers français (La Savonnerie du Nouveau MondePop !, Savondousavons au lait d'ânesse Mélisâne et La Maison du Savon de Marseille, ou encore ceux de copines safeuses de talent comme Biotytille !).

Et toi, tu t'y es mis(e), à la SAF ?! J'imagine que tes savons sont bien plus beaux et aboutis que les miens !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous des questions ?